• English
  • Français

Cycle de séminaires "adaptation au changement climatique" - Session 3 : Forêts, espaces naturels et biodiversité


ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE :

FORÊTS, ESPACES NATURELS ET BIODIVERSITE

 

Télécharger le programme

Accéder au bilan de la journée

Accéder à la synthèse des séminaires

Les espaces naturels ou faiblement anthropisés, supports de la plus grande partie de la biodiversité, qu'elle soit ordinaire ou remarquable, sont exposés au changement climatique comme à d'autres changements.

Les impacts du changement climatique sur la biodiversité sont décrits de manière de plus en plus dramatique depuis les deux derniers rapports d'évaluation du Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (GIEC) en 2001 et 2007. La perspective d'une sixième extinction pour la biodiversité a même été évoquée.

Il en découle la nécessité d'étudier les conditions d'une adaptation efficace, dont le coût doit être rapporté à celui des impacts. Par ailleurs, les espaces naturels (forêts, prairies...) constituent des champs d'application des politiques d'atténuation par leurs capacités à stocker ou déstocker les gaz à effet de serre. La préservation des forêt, par exemple, contribue à l'atténuation via la séquestration du carbone, ainsi qu'à l'adaptation en réduisant l'exposition aux événements climatiques, en modérant la force des vents et des vagues dans les zones côtières, en favorisant la recharge des nappes phréatiques. Comment, en  conséquence, se combinent les pratiques d'adaptation et les politiques d'atténuation ?

Identifier et s'appuyer sur les potentiels d'adaptation existants

Le défi est original et sensible : comment les sociétés et les hommes peuvent-ils s'adapter en prenant appui sur les capacités d'adaptation des espaces naturels, héritées de l'évolution des êtres et systèmes vivants ?  En effet, aux différents niveaux du vivant, des potentiels d'adaptation existent. Mais leurs constantes de temps sont-elles compatibles avec celles du changement climatique ? La réponse dépendra des écosystèmes et des espèces considérées (forêt, complexes microbiologiques du sol ou de l'eau, espèces capables de migrer...).
Ce champ de recherches implique une fécondation croisée entre les différentes disciplines de l'écologie, pour "chiffrer" les capacités d'adaptation et détecter les situations ultra-critiques conduisant à une irréversibilité définitive.

Valoriser les services rendus par les écosystèmes

Depuis le Millenium Ecosystem Assessment, le concept de services écosystémiques est acquis. Un passage éventuel par leur monétarisation permettrait de raisonner économiquement les compromis entre impacts, adaptations et atténuations. Le débat est déjà bien engagé au niveau des différentes parties prenantes, mais un travail complémentaire de recherche est nécessaire au niveau des concepts, des méthodes et de leur mise en oeuvre. Les institutions de chercheurs doivent s'y investir activement.

Encourager les décisions issues de réflexions communes entre chercheurs et acteurs

La passerelle à construire entre chercheurs et acteurs représente un chantier délicat : les pratiques des uns et les concepts et méthodes des autres doivent progresser de concert dans un contexte où les temps caractéristiques de chacun sont très différents, alors que la science et la décision se situaient jusqu'à présent dans un modèle linéaire classique.

Ainsi, le développement de nouvelles pratiques de recherche favorisant cette articulation science-société pourrait renforcer l'efficacité des recherches sur l'adaptation au changement climatique.

Le présent séminaire vient s'insérer dans un paysage déjà particulièrement garni, en particulier par les initiatives prises dans le cadre de l'Année Internationale de la Biodiversité. Sa spécificité réside essentiellement dans une réflexion approfondie sur l'adaptation (du niveau stratégique au niveau technique) et dans l'accent mis sur l'interdisciplinarité et la co-construction des projets.

 


Structures

GIP ECOFOR, Groupement d'Intérêt Public Ecosystèmes Forestiers, ayant pour mission de développer et d'animer des recherches sur les écosystèmes forestiers et leur gestion. Il regroupe neuf organismes scientifiques, techniques ou professionnels (Cemagref, CIRAD, CNRS, CNPPF, ENGREF, IFN, INRA, IRD et ONF).

La Fondation pour la Recherche sur le Biodiversité (FRB) unit les organismes publics de recherche, les associations de défense de l'environnement, les gestionnaires d'espaces et de ressources biologiques, ainsi que les entreprises autour d'un unique but : relever les défis scientifiques de la biodiversité.

AFORCE, un Réseau Mixte Technologique (RMT) consacré à l'adaptation des forêts au changement climatique. Le réseau soutient actuellement 9 projets sélectionnés suite à des appels d'offres menés en 2009 et 2010. Ces projets, qui impliquent et associent des partenaires de la recherche et du développement, ont pour objectif de produire des outils opérationnels pour adapter la gestion forestière au changement climatique, de les diffuser et de les mettre à disposition des gestionnaires dans un délai de 12 à 18 mois.

Center for International Forestry Research
Etabli en 1993, il entreprend les recherches et la diffusion de ses travaux pour améliorer le bien-être des personnes forêt-dépendantes, pour réduire la pauvreté et pour assurer la survie des forêts tropicales du monde.

Le Centre d'étude de la forêt (CEF) est un regroupement universitaire québecois dont la mission est de mieux comprendre le fonctionnement et la dynamique de l’écosystème forestier, des interactions entre ses composantes ainsi que de leur biologie propre, dans une perspective conciliant conservation de la biodiversité et augmentation de la productivité des essences commerciales.

Projets

Action COST ECHOES portant sur "les changements climatiques attendus et les scénarios possibles pour la sylviculture en Europe". Rapport national pour la France (GB, FR)

Réseau d'excellence européen EVOLTREE (2006-2011), dédié à l'analyse des impacts du changement climatique sur les écosystèmes forestiers.

Atelier de réflexion prospective ADAGE "Adaptation de l'agriculture et des écosystèmes anthropisés au changement climatique". Ce projet, achevé fin 2009, avait pour objectif d'identifier les recherches nécessaires pour adapter au changement climatique l'agriculture et les écosystèmes gérés par l’homme, tels que les forêts, les prairies et les milieux aquatiques.

Documents

Changement climatique, agriculture et forêt en France : simulations d'impacts sur les principales espèces
Livre vert présentant les résultats du projet Climator (2007-2010) qui visait à analyser l'impact du changement climatique sur les agro-écosystèmes.
Edition : ADEME, Juin 2010

Forests, carbon cycle and climate change
Ouvrage édité par Denis Loustau aux Editions Quae, collection Update Sciences & Technologies.
Les résultats présentés dans ce livre résument les principales observations du projet CARBOFOR, qui a réuni 52 scientifiques de 14 unités de recherche afin d'étudier les effets futurs du climat sur le cycle du carbone, la productivité et la vulnérabilité des forêts françaises. Ce livre expose le cycle du carbone actuel dans les forêts des climats tempérés et méditerranéens, la dynamique du carbone dans le sol et le stock total de carbone dans les forêts françaises, d'après les inventaires forestiers.

Préparer les forêts françaises au changement climatique
Le présent rapport réalise un bilan des connaissances et un état des lieux de la gestion des forêts françaises face au changement climatique. Il doit proposer un programme d'actions qui permette au gouvernement d'anticiper ces évolutions et d'adapter en conséquence les politiques en faveur de la biodiversité, de la gestion de l'espace, de la production de bois, d'énergie et de fixation de carbone.
Ministère de l'Agriculture et de la Pêche, Décembre 2007

Adaptation des forêts européennes au changement climatique
Ce document présente les questions de politique liées à l'adaptation des forêts au changement climatique en Europe.
35ème session de la Commission européenne des forêts, Lisbonne, 27-30 avril 2010.

Consultation publique de la Commission Européenne sur les moyens de préparer les forêts au changement climatique - Date limite : 31 juillet 2010
Cette consultation  est accompagnée d'un Livre Vert qui donne un aperçu de la situation des forêts dans le monde, décrit les forêts de l'Union Européenne, énumère les problèmes auxquels elles sont confrontées dans le cadre des changements climatiques et présente les instruments disponibles pour assurer leur protection ainsi que les systèmes d'information déjà en place. Les réponses obtenues devront guider la Commission dans sa réflexion sur les actions à mener à l'échelle de l'UE pour favoriser l'adaptation des forêts aux changements climatiques.

Forest Agencies' Early Adaptations to Climate Change
IUFRO Occasionnal Paper N°23, Octobre 2009

Forests and climate change
Il s'agit d'un site web collaboratif géré par le CIFOR, destiné à partager les savoirs (science, moyens politiques, réseaux humains) dans le cadre du débat sur les moyens de réduire les émissions de carbone issues de la déforestation et de la dégradation de la forêt.

Approche économique de la biodiversité et des services liés aux écosystèmes
Bernard Chevassus-Au-Louis, Jean-Michel Salles, Jean-Luc Pujol
Centre d'analyse stratégique Centre d'analyse stratégique, Avril 2009

Ce que le marché (carbone) ne peut faire
Alain Karsenty, Publication du CIRAD « Perspective, forêt/changement climatique », novembre 2009

Local, global : intégrer atténuation et adaptation
Bruno Locatelli, Publication du CIRAD « Perspective, forêt/changement climatique », février 2010